dimanche 29 octobre 2017

Catalogne : “Défendons la République catalane et ouvrons le processus constituant”, par Anticapitalistas

Déclaration d’Anticapitalistes (section catalane de la IVe Internationale). 

Aujourd'hui le Parlement a approuvé le fait que la Catalogne devienne une République indépendante et l'ouverture d'un processus constituant fondé sur la volonté du référendum du 1er octobre. Nous soutenons et saluons cette décision, mais n'avons pas convaincu l'ensemble du bloc démocratique catalan. 

La rupture avec le régime était une étape nécessaire pour que le 1er octobre soit irréversible. Cependant, il a manqué une main gauche pour intégrer des sensibilités non indépendantistes, quelque chose qui doit être inclus dans le processus constituant. 

En même temps, le Sénat a confirmé l'application de l'article 155, le coup d'état à la souveraineté de la Catalogne. Le défi à l'ordre constitutionnel et au Régime de 78 vit maintenant son apogée avec la proclamation de la République catalane. 

mardi 17 octobre 2017

Déclaration sur la crise coréenne, par la Quatrième Internationale

I. Avant que n’éclate la présente crise coréenne, les tensions politiques et militaires étaient déjà vives en Asie orientale entre la Chine, le Japon et les Etats-Unis. A l’occasion du conflit Washington / Pyongyang, elles atteignent maintenant des niveaux inégalés depuis très longtemps et ont déjà des implications profondes dans la région. 

Elles renforcent les dynamiques de militarisation, confortent les courants et régimes de droite nationaliste (notamment au Japon), réduisent la capacité d’action diplomatique autonome de la nouvelle présidence sud-coréenne, placent sous une pression accrue les mouvements citoyens antimilitaristes et pacifistes. L’impérialisme états-unien a pu reprendre l’initiative en Asie orientale, à l’encontre de la Chine. Il envoie ainsi un message à tous les pays de la région. Il rappelle en particulier à Manille que l’on ne change pas d’alliances comme de chemise, alors que le Pentagone, en fonction des accords existants, a apporté un soutien multiforme à l’armée philippine dans le conflit qui l’oppose à Marawi aux groupes djihadistes. 

vendredi 6 octobre 2017

Etat espagnol-Catalogne. Communiqué d’Anticapitalistas suite au référendum du 1er octobre


1° Le référendum qui s’est tenu le 1er octobre en Catalogne est un événement qui met à l’ordre du jour une série de questions fondamentales. La répression sauvage du gouvernement du Parti populaire (PP) et des appareils d’Etat est la démonstration d’un projet autoritaire incapable de répondre de manière civilisée aux revendications démocratiques des gens. Sa propre image que diffuse ainsi le gouvernement Rajoy, reprise par les médias du monde entier, nous renvoie aux temps obscurs du franquisme tardif. Tout démocrate réel ressentira de la honte et de l’opposition devant les images de la police frappant des personnes qui cherchaient à exercer leur droit de vote ou celles de réquisition des urnes. Nous condamnons les agissements du gouvernement et les appareils de l’Etat et nous communiquons notre sympathie aux centaines de blessés, parmi lesquels des militant·e·s d’Anticapitalistas.

2° Le peuple catalan a démontré, autant lors de la journée du 1er octobre qu’au cours des dernières semaines, une volonté collective et une capacité d’auto-organisation énorme.

jeudi 5 octobre 2017

Appel pour la Catalogne. Soutenons le peuple catalan, par la 4ème internationale


Faisant suite au référendum du 1er octobre en Catalogne et à la victoire du Oui à l’indépendance de la Catalogne, en dépit des grandes difficultés légales, judiciaires et policières imposées par le gouvernement du Parti Populaire, la grève générale du 3 octobre lancée par la gauche syndicale (principalement suivie dans l’administration, le transport et la paysannerie) et l’arrêt de l’activité nationale réalisé par d’autres couches de la population (avec des lock-out dans des petites et moyennes entreprise protestant contre la répression) ont été un succès. Le premier résultat est une victoire du mouvement populaire et un échec du gouvernement de Rajoy qui n’a pas pu empêcher ces deux grandes expressions du mouvement.

Une révolution démocratique avec un soutien social massif au sein de l’Union Européenne a été initiée. Cela renforce les possibilités d’avancer vers la République catalane. Un tel objectif exigera un degré supérieur d’auto-organisation populaire et la réalisation d’un processus constituant capable de freiner la contre-révolution annoncée par le discours du Roi d’Espagne Felipe VI, la nuit dernière.

mardi 3 octobre 2017

Portugal : un pays un peu plus tranquille après les élections municipales, par Francisco Louça (Bloc de Gauche)

Jerónimo de Sousa, un chef du PCP, avait raison lorsque dimanche matin il a suggéré la prudence au sujet des lectures nationales des élections municipales. Si toutes les élections mesurent la température et les rapports de forces, chacune le fait avec ses particularités : dans les municipalités, on mesure les pouvoirs et les forces locales qui comptent pour les citoyens, les partis et l'avenir immédiat. 

Huit points pour analyser les résultats : 

Tout d'abord, la réduction de l'abstention est un bon signe, mais elle est encore trop grande et il y a toujours de nombreuses larmes de crocodile. Les listes électorale n'ont pas été mises à jour, ce qui surestime l'abstention, et le système politique n'a pas été en mesure de créer la confiance et la mobilisation que la démocratie exige. 

dimanche 17 septembre 2017

Etat espagnol-Catalogne. D’un «dommage irréparable» au 1er octobre par Teresa Rodríguez et Miguel Urbán

«Afin d’empêcher un “dommage irréparable”, le PP saisit la Cour constitutionnelle [Tribunal constitutionnel] sur le Statut de la Catalogne». Voici le titre du quotidien El País le 1er août 2006 au sujet du recours présenté par les dirigeants de ce parti (Parti populaire de Mariano Rajoy) au Tribunal constitutionnel contre la réforme du Statut qui avait été adoptée au Parlement catalan avant d’être partiellement amputée par le Parlement espagnol, puis finalement approuvée par référendum en Catalogne. 

La résolution du Tribunal constitutionnel annulera presque quatre ans [2010] plus tard 14 articles du Statut de la Catalogne [statut catalan] et en interprétera de manière restrictive 27 autres. Rajoy, Acebes [ministre de l’intérieur entre 2002 et 2004, puis président du PP entre 2004 et 2008] et Sáenz de Santamaría [actuelle vice-présidente du gouvernement], bien qu’ils ne furent pas pleinement satisfaits, applaudirent cette décision alors que José Luis Rodríguez Zapatero [PSOE], alors président du gouvernement [entre 2004 et 2011], constatait que ce dénouement signifiait «la fin de la décentralisation politique». 

lundi 11 septembre 2017

Notre Révolution russe, par Charles Michaloux et François Sabado

Cet article, retour critique sur les leçons de la Révolution russe, est écrit par deux responsables français de la 4ème internationale, Charles Michaloux, adhérent d'Ensemble!, et François Sabado, adhérent du NPA. Il représente une réflexion et une inflexion importante de la 4ème internationale sur le bilan de la révolution majeure du 20ème siècle et, à ce titre, intéresse toutes celles et ceux qui ne renoncent pas à changer le monde. Cet article est paru initialement dans l'excellente revue ContreTemps.


Le centenaire de la Commune de Paris, en mai 1971 à Paris, fut marqué par un grand défilé où l’énergie toute proche de Mai 68 flottait dans l’air du printemps parisien devant le cimetière du Père-Lachaise et son Mur des Fédérés. C’était la célébration d’un événement fondateur mais conclu par une défaite. Le souvenir du massacre des Communards par les Versaillais et la bourgeoisie parisienne donnait certes toute sa gravité à ce centenaire ; il était pourtant empreint d’une espérance joyeuse pour la jeunesse qui marchait ce jour-là.

mardi 22 août 2017

Venezuela. Contre l’interventionnisme et les menaces militaires impérialistes, par Marea Socialista

Le président des Etats-Unis, Donald Trump, vient d’annoncer [vendredi 11 août] qu’il considère recourir à « l’option militaire » pour expulser le président Nicolás Maduro du pouvoir. 

La menace d’une possible opération militaire contre le Venezuela a été précédée de l’adoption de sanctions économiques unilatérales. Il semble peu probable qu’il y ait une invasion militaire directe ; mais le gouvernement Maduro est soumis à un tel chantage pour qu’il cède plus. Il est toutefois évident qu’il y a une escalade face à un acteur qui apparaît comme gênant. 

Ce que Trump souhaite vraiment écraser, c’est l’impertinence de la révolution bolivarienne. 

Marea Socialista s’oppose fermement aux menaces militaires de Trump, à toute ingérence du gouvernement d’Amérique du Nord, ainsi qu’aux sanctions économiques. Nous serrons les rangs aux côtés de notre peuple vénézuélien indigné et valeureux, faisant appel à la lutte indépendantiste victorieuse qui fit de nous une nation libre. 

vendredi 11 août 2017

Etat espagnol. De la caste au gouvernementalisme, de la «cal viva» au gouvernement alternatif, par Manuel Gari

Les trois mouvements tactiques qui sont apparus au sein de Podemos au cours de la troisième semaine de juillet obligent à réfléchir à la nature de la plaque tectonique sur laquelle se trouve Podemos en tant que force du changement. Je fais ici référence à ceux qui sont liés à l’hypothèse de l’entrée dans des gouvernements [de régions autonomes] aux côtés du PSOE. Sur ce sujet, le nombre d’articles et de commentaires est incalculable. Un grand nombre d’entre eux de nature tactique et seulement quelques-uns de portée stratégique, alors que ce thème requiert cette dimension. Au nombre de ceux qui règlent la focale sur la stratégie, il convient de souligner le bon article des députés de Podemos à l’Assemblée législative de la Communauté autonome de Madrid, Isidro López et Raúl Camargo, intitulé L’erreur historique des accords de gouvernement avec le PSOE et traduit sur ce site.

La science politique traditionnelle peut considérer qu’il est naturel que deux partis conviennent de gouverner ensemble, mais c’est là oublier ce qui a donné naissance à Podemos suite aux slogans «ils ne nous représentent pas» du 15M tout comme la nature même du PSOE qui, en dépit des changements réalisés au sein de sa direction, continue à être une pièce de stabilisation du régime de 1978 ainsi qu’une béquille indispensable aux éléments fondamentaux des politiques néolibérales.

mardi 27 juin 2017

Catastrophes naturelles ? – Incendies meurtriers au Portugal : le business de l’eucalyptus et l’austérité européenne accusés

Après le grave incendie de Pedrógão Grande, qui a fait 64 morts ce week-end au Portugal, la population tente de comprendre. Pour João Camargo, spécialiste du changement climatique à Lisbonne, il faut cesser les politiques qui ont conduit, en raison de l’austérité notamment, au démantèlement et à la libéralisation des services publics forestiers.
Les images du violent incendie qui a ravagé pendant plusieurs jours le centre du Portugal cette semaine, à la suite d’un orage sec, ont soulevé beaucoup de questions. Le drame humain sans précédent - 64 morts, plus de 200 blessés - est venu interroger dans la douleur, au milieu des cendres, des voitures calcinées et des corps carbonisés de la National 236, les politiques publiques menées ces dernières années dans un pays régulièrement confronté aux feux de forêt.